Si Griseldis m’était conté : entre attendrissement et enseignement

Main Article Content

Anna Loba

Abstrakt

My intention is to show in this article the role of emotions in the reception and dissemination of the Griselda story. Petrarch’s affective reactions to Boccaccio’s tale opened the path that many authors would pursue. I propose to trace the transition from the strange and confusing story to didactic and exemplary and explain the place of Griselda in courtesy literature addressed to women in the late Middle Ages.

Downloads

Download data is not yet available.

Article Details

Jak cytować
Loba, A. (2018). Si Griseldis m’était conté : entre attendrissement et enseignement. Studia Romanica Posnaniensia, 45(1), 45-55. https://doi.org/10.14746/strop.2018.451.004
Dział
ARTICLES

Bibliografia

  1. Boccaccio, G. (1849). Il Decamerone (I. Moutier, Ed.). Paris : Firmin Didot.
  2. Boccace (1879). Le Décaméron (F. Reynard, Trans.). Paris : G. Charpentier.
  3. Brownlee, K. (1992). Commentary and the Rhetoric of Exemplarity : Griseldis in Petrarch, Philippe de Mézières, and the Estoire. The South Atlantic Quarterly, 91 (4), 865-890.
  4. Cassagnes-Brouquet, S. (2004). Penthésilée, reine des Amazones et Preuse, une image de la femme guerrière à la fin du Moyen Âge. Clio. Histoire‚ femmes et sociétés, 20, 169-179.
  5. Christine de Pizan (2007). Le Livre de la Cité des Dames (E. J. Richards, Ed.). In Ch. de Pizan, La Città delle Dame (P. Caraffi, Trans.). Roma : Carozzi editore.
  6. Dante Alighieri (1849). La Divine Comédie (A.-F. Artaud de Montor, Trans.). Paris : Librairie de Firmin Didot frères.
  7. Esclapez, R. (2000). Philippe de Mézières, « Le Miroir des dames mariées », vers 1384. In J.-L. Nardone, H. Lamarque (Eds.), L’Histoire de Griselda – une femme exemplaire dans les littératures européennes, t. 1 : Prose et poésie (pp. 143-175). Toulouse : Presses Universitares du Mirail.
  8. Foehr-Janssens, Y. (2000). La Veuve en majesté. Deuil et savoir au féminin dans la littérature médiévale. Genève : Droz.
  9. Franczak, G. (2006). Vix imitabilis. La Griselda polacca fra letteratura e cultura popolare. Kraków – Udine : Stowarzyszenie Twórcze Artystyczno-Literackie.
  10. Golenistcheff-Koutouzoff, É. (1975). L’Histoire de Griseldis en France au XIVe et au XVe siècle. Genève : Slatkine Reprints.
  11. Grossel, M.-G. (1999). Sainte paysanne et épouse fidèle : l’image de Griseldis à l’épreuve des Miroirs de mariage. In D. Buschinger (Ed.), Autour d’Eustache Deschamps. Actes du Colloque du Centre d’études médiévales de l’Université de Picardie – Jules Verne, Amiens, 5-8 novembre 1998 (pp. 103-114). Amiens : Presses du Centre d’études médiévales.
  12. Klapisch-Zuber, Ch. (1982). Le complexe de Griselda. Dot et dons de mariage au Quattrocento. Mélanges de l’École française de Rome. Moyen-Âge, Temps modernes, 94 (1), 7-43.
  13. Lamarque, H. (2000). Pétrarque, « De oboedientia et fide uxoria in Seniles » (XVII, 3), 1373. In J.-L. Nardone, H. Lamarque (Eds.), L’Histoire de Griselda – une femme exemplaire dans les littératures européennes, t. 1 : Prose et poésie (pp. 59-103). Toulouse : Presses Universitares du Mirail.
  14. Le Brun, J. (2002). Le Pur Amour de Platon à Lacan. Paris : Éditions du Seuil. Le Mesnagier de Paris (1994). G. E. Brereton, J. M. Ferrier (Eds.). K. Ueltschi (Trans.). Paris : Librairie Générale Française.
  15. Nardone, J.-L. (2000). Boccace, « Décaméron », (X, 10), 1350. In J.-L. Nardone, H. Lamarque (Eds.), L’Histoire de Griselda – une femme exemplaire dans les littératures européennes, t. 1 : Prose et poésie (pp. 29-57). Toulouse : Presses Universitares du Mirail.
  16. Olsen, M. (1990). Réception de la nouvelle de Griselda (Decameron X, 10) – diffusion et transformations idéologiques. In L. Lindvall (Ed.), Actes du Xe Congrès des Romanistes scandinaves. Lund, 10-14 août 1987. Lund : Lund University Press. URL : https://rucforsk.ruc.dk/ws/files/49602767/Griselda_Lund.pdf
  17. Panzera, M. C. (2006). La nouvelle de Griselda et les « Seniles » de Pétrarque. Cahiers d’études italiennes, 4, 33-49.
  18. Perrus, Cl. (1995). La nouvelle X, 10 du « Décaméron » : une anti-nouvelle. Arzanà. Cahiers de littérature médiévale italienne, 3, 129-160.
  19. Pétrarque, F. (2000). L’obéissance et la fidélité remarquables d’une épouse (H. Lamarque, Trans.). In J.-L. Nardone, H. Lamarque (Eds.), L’Histoire de Griselda – une femme exemplaire dans les littératures européennes, t. 1 : Prose et poésie (pp. 67-103). Toulouse : Presses Universitaires du Mirail.
  20. Philippe de Mézières (1993). Le Livre de la vertu du sacrement de mariage (J. B. Williamson, Ed.). Washington : The Catholic University of America Press.
  21. Régnier-Bohler, D. (1997). Voix littéraires, voix mystiques. In G. Duby, M. Perrot (Eds.), Histoire des femmes en Occident, t. 2 : Le Moyen Âge. Ch. Klapisch-Zuber (Ed.) (pp. 443-500). Paris : Plon.
  22. Vecchio, S. (1997). La bonne épouse (Mitrovitsa, J. Dalarun, Trans.). In G. Duby, M. Perrot (Eds.), Histoire des femmes en Occident, t. 2 : Le Moyen Âge. Ch. Klapisch-Zuber (Ed.) (pp. 117-145). Paris : Plon.
  23. Vuilleumier Laurens, F. (2017). De la « Griselda » aux « Femmes illustres ». In H. Casanova-Robin, S. Gambino Longo, F. La Brasca (Eds.), Boccace humaniste latin (pp. 93-106). Paris : Classiques Garnier.