Les « Blogs des indignés » ou la mise en scène de la colère de la Cité

Main Article Content

Wojciech Prażuch

Abstrakt

The paper aims to discuss the means of expressing and inferring emotions using as an example the lexical and iconic layers of the blogosphere of the French Outraged movement. The analysis is based on a corpus of content taken from a dozen blogs written in France between 2010 and 2013. In the course of the analysis based on theoretical assumptions of modern discourse and argumentation analysis, the author concludes that the expression of outrage in the texts under investigation is a kind of emotional form which the active co-authors of the blogs actualize in their own manner and by doing so they create not so much pathos but rather ethos – both individual and communal, based on a system of shared values and beliefs. On the other hand, argumentation through emotions usually takes place indirectly, mostly by means of axiologically charged subjectification of discourse.

Downloads

Download data is not yet available.

Article Details

Jak cytować
Prażuch, W. (2015). Les « Blogs des indignés » ou la mise en scène de la colère de la Cité. Studia Romanica Posnaniensia, 42(4), 121-137. https://doi.org/10.14746/strop.2015.424.009
Dział
ARTICLES

Bibliografia

  1. AMINZADE, R., MCADAM, D. (2001): “Émotions and contentious politics”. In : R. Aminzade et al., Silence and Voice in the Study of Contentious Politics. New York : Cambridge University Press, 14-50.
  2. AMOSSY, R. (dir.) (1999): Images de soi dans le discours. La construction de l’ethos. Paris : Delachaux et Niestlé.
  3. AMOSSY, R. (2006): L’argumentation dans le discours. Paris : Armand Colin.
  4. AUBERT, A. (2009): « Le paradoxe du journalisme participatif ». ENS Cachan. Terrains & travaux, 15.
  5. CAPT V. et al. (2011): « La figure de l’étranger dans les discours d’un parti politique suisse nationaliste : modes de désignation, traits stéréotypiques et émotions visées ». Revue Interdisciplinaire “Textes & contextes”, 5. [En ligne] http://revuesshs.u-bourgogne.fr/textes& contextes/document.php?id=1242 ISSN 1961-991X
  6. CEFAI D., PASQUIER, D., Le Sens public. [En ligne] http://www.u-picardie.fr/labo/curapp/Publications/PUFIntro_sens_du_public.pdf
  7. CIGADA, S. (2008): Les Émotions dans le discours de la construction européenne. Milan : Universita Cattolica del Sacro Cuore.
  8. CHARAUDEAU, P. (2000): « Une problématisation discursive de l’émotion, à propos des effets de pathémisation à la télévision ». In : C. Plantin et al. (dir.), Les Émotions dans les interactions. Lyon : ARCI – PUL.
  9. CHARAUDEAU, P. (2007): « De l’argumentation entre les visées d’influence de la situation de communication ». In : C. Boix (dir.), Argumentation, manipulation, persuasion. Paris : L’Harmattan, 13-35.
  10. DAMASIO, A. (2006): L’erreur de Descartes. La raison des émotions. Paris : Odile Jacob.
  11. DANBLON, E. (2001): « La rationalité du discours épidictique ». In : M. Dominicy et F. Madeleine (dir.), La mise en scène des valeurs. La rhétorique de l’éloge et du blâme. Lausanne : Delachaux et Niestlé.
  12. DUPERRE, M. (2008): « La rationalité des émotions dans les processus de mobilisation collective ». Service social, 54, 67-81. [En ligne] URI : http://id.erudit.org/iderudit/ 018344ar
  13. KERBRAT-ORECCHIONI, C. (1994): « Rhétorique et pragmatique : les figures revisitées ». Langue française, 101, 57-71.
  14. KERBRAT-ORECCHIONI, C. (2000): « Quelle place pour les émotions dans la linguistique du XXe siècle ? Remarques et aperçus ». In : Ch. Plantin et al. (dir.), Les émotions dans les interactions. Lyon : PUL, 33-74.
  15. MAYAFFRE, D. (2003): « Dire son identité politique ». Cahier de la Méditerranée, 66. [En ligne] http://cdlm.revues.org/document119.html
  16. MICHELI, R. (2007): « Stratégie de crédibilisation de soi dans le discours parlementaire ». A contrari, 5, 67-84.
  17. MONNOYER-SMITH, L. (2011): « La participation en ligne, révélateur d’une évolution des pratiques politiques ? ». Participations, 1, 156-185.
  18. MORIN, D. (2003): Émile Durkheim et Marcel Mauss. Étude d’épistémologie historique sur l’émergence de la tradition de recherche des sciences contemporaines, O. Clain (dir, de thèse), Université Laval. [En ligne] http://theses.ulaval.ca/archimede/fichiers/21210/ 21210.html
  19. PENE, S (2007): « Bloguer la politique ». Communication et langages, 151, 73-89.
  20. PLANTIN, CH. et al. (dir.) (2000): Les émotions dans les interactions. Lyon : ARCI – PUL, 329.
  21. PLANTIN, CH. (2011): Les bonnes raisons des émotions, Principes et méthode pour l’étude du discours émotionné. Berne : Peter Lang.
  22. PLANTIN, CH. (2012): « Les séquences discursives émotionnées : Définition et application à des données tirées de la base CLAPI ». SHS Web of Conferences, Vol. 1, 629-642. [En ligne] http://www.umr8547.ens.fr/IMG/file/ANR%20Emphiline/Christian%20Plantin%20Article.pdf
  23. ROBRIEUX, J.-J. (1993): Eléments de rhétorique et d’argumentation. Paris : Dunod.
  24. VAN DIJK, T. (2006): « Politique, Idéologie et Discours ». Semen, 21, [En ligne] http://semen.revues.org/document1970.html
  25. WIERZBICKA, A., JAMROZIK, E. (1988): « L’amour, la colère, la joie, l’ennui. La sémantique des émotions dans une perspective transculturelle ». Langages, 89, 97-107.