Rougir / devenir rouge : l’expression linguistique du langage corporel et ce qu’elle laisse inférer dans un genre textuel

Main Article Content

Teresa Muryn

Abstrakt

The subject of this article is part of research trying to identify in a textual genre lexico-syntactic constructions with generic markers value. The analysis focuses on the linguistic expression of the manifestation of the blushing body in two textual genres: the detective novel and the romance novel. The aspectual value of these constructions may be related to the textual genre in which they appear because it seems to guide the inferential mechanism in the discovery of implicit information.

Downloads

Download data is not yet available.

Article Details

Dział
ARTICLES

Bibliografia

  1. Adam, J.-M. (1999). Linguistique textuelle. Des genres de discours aux textes. Paris : Nathan.
  2. Adam, J.-M. (2008). Linguistique textuelle. Introduction à l’analyse textuelle des discours. Paris : Armand Collin.
  3. Ciszewska, E. (2002). Expression de la perfectivité en français contemporain. Katowice : Wydawnictwo Uniwersytetu Śląskiego.
  4. Dufays, J.-L. (1994). Stéréotype et lecture, éd. Mardaga, coll. « Philosophie et langage ».
  5. Ekman, P. (2018). Kłamstwo i jego wykrywanie w biznesie, polityce i małżeństwie. Warszawa : PWN.
  6. Grossmann, F. (2017). « Du rituel social aux motifs : la scène de présentation interpersonnelle dans le roman ». Synergies Pologne, 14, 13-29.
  7. Grzmil-tylutki, H. (2016). « Initiation à la linguistique textuelle ». In : J. Górnikiewicz, B. Marczuk, I. Piechnik (ed.), Études sur le texte dédiées à Halina Grzmil-Tylutki. Kraków : Biblioteka Jagiellońska, 15-60.
  8. Guiraud, P. (1980). Le langage du corps, Que sais-je ? Paris : PUF.
  9. Kacprzak, A. (2013). « A la recherche de l’équivalence interlinguale : rouge comme… vs czerwony jak burak… ». Roczniki Humanistyczne, 8, 25-40.
  10. Karolak, S. (2001). « Czy aspekt jest kategorią gramatyczną ? ». In : S. Karolak, Od gramatyki do semantyki. Warszawa : Instytut Slawistyki PAN, 461-475.
  11. Karolak, S. (2001a). « Inchoatywność i rezultatywność w języku bułgarskim ». In : S. Karolak, Od gramatyki do semantyki. Warszawa : Instytut Slawistyki PAN, 637-653.
  12. Krejdlin, G. (2008). « Le langage du corps et la gestuelle (kinésique) comme champs de la sémiotique non-verbale : idées et résultats ». Cahiers Slaves, 9, 1-23.
  13. Krzyżanowska, A. (2006). « Objawy smutku utrwalone w języku (polsko-francuska analiza porównawcza) ». In : K. Michalewski (ed.), Wyrażanie emocji. Łódź : Wydawnictwo UŁ, 561-572.
  14. Legallois, D., Charnois, T., Poibeau, T. (2016). « Repérer les clichés dans les romans sentimentaux grâce à la méthode des motifs ». Lidil, revue de linguistique et de didactique des langues, 53, 95-117.
  15. Legallois, D., Tutin, A. (2013). « Présentation : vers une extension du domaine de la phraséologie ». Langages, 189, 3-25.
  16. Longrée, D., Mellet, S. (2013). « Le motif : une unité phraséologique englobante ? Etendre le champs de la phraséologie de la langue au discours ». Langages, 189, 65-79.
  17. Muryn, T., Niziołek, M. (2016). « Pour une analyse phraséologique du roman policier ». In : Mogorron Huerta, P., Cuadrado Rey, A., Martinez Blasco, I., Navarro Brotons, L. (ed.), Fraseologia, variacion y traducción. Frankfurt am Main : Peter Lang.
  18. Muryn, T., Niziołek, M. (2017). « L’intertexte dans le roman policier ». Synergies Pologne, 14, 61-72.
  19. Muryn, T., Niziołek, M., Hajok, A., Prażuch, W., Gabrysiak, K. (2016). « Scène de crime dans le roman policier : essai d’analyse lexico-syntaxique ». In : Actes du CMLF2016, http://dx.doi.org/10.1051/shsconf/20162706007.
  20. Novakova, I., Sorba, J. (2017). « A la recherche des motifs autour de meurtre, crime, assassinat dans le roman policier contemporain ». Synergies Pologne, 14, 29-43.
  21. Pilecka, E. (2010). Verbes intensifieurs et leur fonctionement en français contemporain. Łask : LEKSEM.
  22. Rastier, F. (2001). Eléments de théorie des genres, Texte diffusé sur la liste fermée « Sémantique des textes ».
  23. Śmiech, W. (1986). Derywacja prefiksalna czasowników polskich. Łódź : Ossolineum.
  24. Tutin, A., Grossmann, F. (2014). L’écrit scientifique : du lexique au discours. Autour de Scientext. Rennes : Presses de l’Université de Rennes.
  25. Weinrich, H. (1973). Le Temps, le récit et le commentaire, trad. fr. M. Lacoste. Paris : Seuil.
  26. Wierzbicka, A. (1999). Emotions accross Languages and Cultures. Diversity and Universals. Paris / Cambridge : Cambridge University Press / Editions de la Maison des Sciences de l’Homme.
  27. Włodarczyk, A., Włodarczyk, H. (2001). « La préfixation verbale en polonais II. L’aspect perfectif comme hypercatégorie ». Etudes cognitives, 4, 111-121.