Le Tristan de Béroul entre procédure et chevaleriel. The « Tristan » by Béroul: between Judicial Proceedings and Chivalry

Main Article Content

Bernard Ribémont

Abstrakt

The purpose of this paper is to focuse the analysis on the questions of Law occurring in the Tristan of Béroul ; more precisely, to consider the relations between the feudal pact, the honour code and the procedure of justice. The author is actually playing on several registers, a proof of his knowledge of the practice of justice in the courts of his time, the consequence of that play being an interrogation on the validity of the proof, the oath and more generally on the ambiguity of the Law.

Downloads

Download data is not yet available.

Article Details

Dział
Artykuły naukowe

Bibliografia

  1. BAUMGARTNER, EMMANUÈLE (2001-2002). « A la cour, il y avait trois barons » (Béroul, v. 581). Medioevo romanzo, 25, 269-283.
  2. BLAKESLEE, MERRITT (1984). Tristan the trickster in the Old French Tristan poems. Cultura neolatina, 44, 167-190.
  3. BLAKEY, BRIAN (1972). Truth and falsehood in the Tristan of Béroul. In F. J. Barnett, A. D. Crow, C. A. Robson, W. Rothwell & S. Ullmann (éd.), History and Structure of French : Essays in the Honour of Professor T. B. W. Reid (pp. 19-29). Oxford : Blackwell.
  4. BLOCH, R. HOWARD (1977). Medieval French Literature and Law. Berkeley : University of California Press.
  5. BURNS, E. JANE (1995). How lovers lie together : infidelity and fictive discourse in the Roman de Tristan. In Joan Tasker Grimbert (éd.), Tristan and Isolde : A Casebook (pp. 75-93). New York and London : Garland.
  6. CAULKINS, JANET HILLIER (1972). The meaning of « pechié » in the Romance of Tristram by Beroul. Romance Notes, 8, 1-5.
  7. CHRÉTIEN DE TROYES (2006). Cligès. Trad. et éd. Laurence Harf-Lancner. Paris : Champion.
  8. COLLARD, FRANCK (2003). Le Crime de poison au Moyen Âge. Paris : PUF. Les coutumes de l’Agenais. 1. Les coutumes du groupe de Marmande ; Marmande, Caumont, Gontaud, Tonneins-Dessous, La Sauvetat-du-Dropt (1976). Éd. Paul Ourliac & Monique Gilles. Montpellier : Société d’histoire du droit et des institutions des anciens pays de droit écrit.
  9. DELAGE, MARIE-JOSÉ (1979). Quelques notes sur Chrétien de Troyes et le roman de Tristan. Senefiance, 7, Mélanges de langue et littérature françaises du Moyen Âge offerts à Pierre Jonin, 211-219.
  10. DUSSOL, ÉTIENNE (1993). À propos du Tristan de Béroul : du mensonge des hommes au silence de Dieu. In Jean-Claude Aubailly et al. (éd.), « Et c’est la fin pour quoy sommes ensemble » : hommage à Jean Dufournet, professeur à la Sorbonne : littérature, histoire et langue du Moyen Âge, t. 2 (pp. 525-533). Paris : Champion.
  11. GOTTFRIED VON STRASSBURG (1995). Tristan und Isolde. Trad. Danielle Buschinger. Paris : Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade.
  12. LEVELEUX-TEIXEIRA, CORINNE (2005). Droit et vérité. Le point de vue de la doctrine médiévale (XIIe-XVe siècles) ou la vérité entre opinion et fiction. In Elisabeth Gaucher (éd.), Le Vrai et le Faux au Moyen Âge. Actes du colloque de Lille (18-20 sept. 2003), Bien Dire et Bien Aprandre, 23, 333-349.
  13. Li Livres de jostice et de plet (1850). Éd. Pierre-Nicolas Rapetti. Paris : Firmin Didot Frères.
  14. NOONAN, JOHN THOMAS (1969). Contraception et mariage. Évolution ou contradiction dans la pensée chrétienne. Trad. Marcelle Jossua. Paris : Éditions du Cerf.
  15. OLLIER, MARIE-LOUISE (1987). Le statut de la vérité et du mensonge dans le Tristan de Béroul. In Danielle Buschinger (éd.), Tristan et Iseut, mythe européen et mondial. Actes du colloque des 10, 11 et 12 janvier 1986 (pp. 298-318). Göppingen : Kümmerle.
  16. OLLIER, MARIE-LOUISE (1990). Le péché selon Yseut dans le Tristan de Béroul. In Keith Busby & Erik Kooper (éd.), Courtly Literature : Culture and Context. Selected Papers from the 5th Triennial Congress of the International Courtly Literature Society, Dalfsen, The Netherlands, 9-16 August, 1986, (pp. 465-482). Amsterdam & Philadelphia : Benjamins.
  17. PAYER, PIERRE J. (1984). Sex and the Penitentials. The development of a sexual code, 550-1150. Toronto – Buffalo – London : University of Toronto Press.
  18. PHILIPPE DE BEAUMANOIR (1899). Coutumes de Beauvaisis. Éd. Amédée Salmon. T. 1. Paris : A. Picard et fils.
  19. RAYNAUD DE LAGE, GUY (1958). Faut-il attribuer à Béroul tout le Tristan ? Le Moyen Âge, 64, 249-270.
  20. REGALADO, NANCY FREEMAN (1976). Tristan and Renart : two tricksters. L’esprit créateur, 16/1, 30-38.
  21. REID, THOMAS BERTRAM WALLACE (1965). The Tristan of Beroul : one author or two ? The Modern Language Review, 60/3, 352-358.
  22. RIBÉMONT, BERNARD (1997). Sexe et amour au Moyen Âge. Paris : Klincksieck.
  23. RIBÉMONT, BERNARD (2004). À propos d’un épisode du Roman de Thèbes : la « Dairéide » ou la trahison et le jugement de Daire le Roux. Revue des Langues Romanes, 108, 2, 507-526.
  24. RIBÉMONT, BERNARD (2011). Justice et procédure dans le Tristan de Béroul. Méthode, déc. 2011, 1-14.
  25. RIBÉMONT, BERNARD (2012). Ne faites rien contre Dieu ni bonne meurs. L’éthique de l’homme de loi de Philippe de Beaumanoir à Philippe de Mézières. In Bénédicte Boudou & Bruno Méniel (éd.), Éthique et Droit du Moyen Âge au siècle des Lumières, (pp. 73-85). Paris : Classiques Garnier.
  26. RIBÉMONT, BERNARD (dir.) (2012). La faute dans l’épopée médiévale. Ambiguïté du jugement. Rennes : Presses universitaires de Rennes.
  27. Le Roman de Tristan, poème du XIIe siècle (1974). Éd. Ernest Muret, revue par L. M. Defourques. Paris : Champion.
  28. SARGENT-BAUR, BARBARA NELSON (1984). Truth, half-truth, untruth : Béroul’s telling of the Tristan story. In Leigh A. Arrathoon (éd.), The Craft of Fiction : Essays in Medieval Poetics (pp. 393-421). Rochester : Solaris.
  29. TANASE, GABRIELA (2003). La parole rebelle : Bel mentir dans le Tristan de Béroul et Le roman de Renart. La figure du rebelle dans la littérature de langue française. Revue Frontenac, 16-17, 12-25.
  30. Tristan et Iseut. Les poèmes français. La saga norroise (1989). Éd. et trad. Daniel Lacroix & Philippe Walter. Paris : Librairie Générale Française.