Proust est-il un philosophe ?

Main Article Content

Luc Fraisse

Abstrakt

Different philosophers pondered on Proust’s novel, including those who formulated a subtle hypothesis that philosophical thought that emerged from the novel went beyond the passages of philosophical character that could be found in Proust’s work. It is difficult to determine precisely Proust’s approach towards the novel which he, alternately, favors or disdains. A hypothesis has been formulated that In Search of Lost Time shapes the fiction in the style of Shelling’s and Schopenhauer’s philosophy; it is pointed out that the novelist developed a kind of rivalry between him and his second cousin Bergson. Proust received a thorough education in philosophy yet philosophy is only present in his novel in an anecdotal form. The debate that he starts between idealism and philosophical realism in his prose takes the form of a discussion between symbolism and naturalism. The reconstruction of Proust’s philosophical culture leads to the observation that it is, without a doubt, significantly influenced in different ways by two philosophers: Leibniz and Kant. Still, the writer does not admit to being impacted by any particular thinker; therefore, his narrator’s line of thought is constantly changing in such a way that any school of philosophical thought that appears in the novel is present only for a short while.

Downloads

Download data is not yet available.

Article Details

Dział
Artykuły naukowe

Bibliografia

  1. BOUTROUX, ÉMILE (1960). La Philosophie de Kant. Cours professé à la Sorbonne en 1896-1897 [1894-1896 en fait]. Paris : Vrin.
  2. BROCHARD, VICTOR (1879). De l’erreur. Paris : Berger-Levrault.
  3. BROCHARD, VICTOR (1884). De la croyance. Revue philosophique, n° 7, juillet, 1-23.
  4. BROCHARD, VICTOR (1912). Études de philosophie ancienne et de philosophie moderne, recueillies et précédées d’une introduction par Victor Delbos. Paris : Félix Alcan.
  5. DESCARTES (1877). Discours de la méthode, éd. pour les élèves du baccalauréat, préparée par Élie Rabier. Paris : Charles Delagrave.
  6. DESCARTES (1881). Discours de la méthode et Première méditation. Nouvelle édition avec une notice biographique, une analyse, des notes historiques et philosophiques, des éclaircissements sur la méthode et les principaux points de la philosopie cartésienne, des extraits des autres ouvrages, par Victor Brochard. Paris : Germer Baillière et Cie, coll. « Bibliothèque classique d’ouvrages philosophiques ».
  7. DESCARTES (1888). Discours de la méthode. Nouvelle édition publiée avec une introduction et des notes par Thomas Victor Charpentier. Paris : Hachette.
  8. DESCOMBES, VINCENT (1987). Proust – philosophie du roman. Paris : Éditions de Minuit.
  9. FAŸ, BERNARD (1966). Les Précieux. Paris : Librairie Académique Perrin.
  10. FRAISSE, LUC (1990). L’Œuvre cathédrale – Proust et l’architecture médiévale. Paris : Corti. Rééd. (2014). Paris : Classiques Garnier.
  11. FRAISSE, LUC (2012). Les vices et les vertus de Padoue : Proust et le problème de l’allégorie. Revue d’Histoire littéraire de la France, 2, 421-430.
  12. FRAISSE, LUC (2013). L’Éclectisme philosophique de Marcel Proust. Paris : PUPS, « Lettres françaises ».
  13. HENRY, ANNE (1981). Marcel Proust – théorie pour une esthétique. Paris : Klincksieck.
  14. JANET, PAUL (1897). Principes de métaphysique et de psychologie. Leçons professées à la Faculté des Lettres de Paris, 2 vol. Paris : Charles Delagrave.
  15. JANET, PAUL & SÉAILLES, GABRIEL (1887, rééd. 1894). Histoire de la philosophie. Les problèmes et les écoles. Paris : Charles Delagrave.
  16. LACHELIER, JULES (1896). Du fondement de l’induction suivi de Psychologie et métaphysique. Paris : Félix Alcan.
  17. LEIBNIZ, GOTTFRIED WILHELM (1881). La Monadologie, avec une introduction d’Émile Boutroux. Paris : Charles Delagrave.
  18. LEIBNIZ, GOTTFRIED WILHELM (1886). Nouveaux essais sur l’entendement humain, préface et livre premier, publiés, avec introduction et notes par Émile Boutroux. Paris : Charles Delagrave.
  19. MÂLE, ÉMILE (1898). L’Art religieux du XIIIe siècle en France. Paris : Ernest Leroux.
  20. MARCHAISSE, THIERRY (2009). Comment Marcel devient écrivain. Paris, Éditions Epel.
  21. NOAILLES, ANNA DE (1931). Un souvenir de Marcel Proust. In Correspondance générale de Marcel Proust, Lettres à la comtesse de Noailles (1901-1919). Paris : Plon.
  22. PROUST, MARCEL (2013). Œuvres complètes, éd. Luc Fraisse. Paris : Classiques Garnier, « Bibliothèque de littérature du XXe siècle ».
  23. PROUST, MARCEL (1970-1993). Correspondance, éd. établie, annotée et présentée par Philip Kolb, 21 vol. Paris : Plon.
  24. PROUST, MARCEL (1971). Essais et articles, publiés avec Contre Sainte Beuve et Pastiches et mélanges par Pierre Clarac et Yves Sandre, Paris : Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade ».
  25. PROUST, MARCEL (1987-1989). À la recherche du temps perdu, édition réalisée sous la direction de Jean-Yves Tadié, 4 vol. Paris : Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade ».
  26. PROUST, MARCEL (2002). Carnets, édition établie, annoée et présentée par Florence Callu et Antoine Compagnon. Paris : Gallimard.
  27. PROUST, MARCEL. Cahiers 1 à 75, Bibliothèque nationale de France (NAF-16641-16702 et NAF 18313-18325).
  28. PROUST, ROBERT (1923, 1er janvier). Marcel Proust intime. Hommage à Marcel Proust, La NRF, no 112.
  29. RABIER, ÉLIE (1884 et 1886). Leçons de philosophie, t. I, Psychologie, t. II, Logique. Paris : Hachette.
  30. REINACH, JOSEPH (1915-1919). Les Commentaires de Polybe, 19 vol. Paris : Bibliothèque Charpentier-Eugène Fasquelle.
  31. ROUDAUT, JEAN (2012). En quête d’un nom. Écho à quelques citations de « À la recherche du temps perdu ». Chêne-Bourg : La Dogana.
  32. SÉAILLES, GABRIEL (1883). Essai sur le génie dans l’art. Paris : Germer Baillière.