Jeunes migrants en France. Des activités plurilittéraciques pour un parcours réflexif

Main Article Content

Marielle Rispail
Marine Totozani
Valeria Villa-Perez

Abstrakt

In this contribution, we intend to examine to what extent multiliteracy approaches make it possible to emphasize and develop various aspects of reflexivity in action in a migrant student who is in close contact with several languages within his family and school environment. To answer the source question, we gathered a corpus of various graphic and verbal signs among secondary school multilingual students that we analyzed according to a qualitative approach in the migratory and educational context of Saint-Étienne (France). It is about student output resulting from a school project that aimed at strengthening the students’ literacy competences, along with highlighting their native cultures and languages. As a reflexive tool, the depicted project turned out to be a bridge towards a multi-literacy approach, for which we have detailed the guidelines, beneficial for the learning of the French language, or the learning of any new language; it entails supporting the making of the subject in writing, then allowing an updating of the migratory experience.

Downloads

Download data is not yet available.

Article Details

Jak cytować
Rispail, M., Totozani, M., & Villa-Perez, V. (2022). Jeunes migrants en France. Des activités plurilittéraciques pour un parcours réflexif. Glottodidactica. An International Journal of Applied Linguistics, 49(1), 157-182. https://doi.org/10.14746/gl.2022.49.1.10
Dział
Artykuły

Referencje

  1. Akinci, M.-A. / Laroussi, F. / Yağmur, K. (2011). Choix des langues et représentations des jeunes à Mayotte. Une approche quantitative. In : F. Laroussi / F. Liénard (dir.), Plurilinguisme, politique linguistique et éducation. Quels éclairages pour Mayotte? (p. 37–52), Rouen : Presses universitaires de Rouen et du Havre.
  2. Armand, F. / Combes, E. / Boyadjiéva, G. / Petreus, M. / Vatz-Laaroussi, M. (2014). Écrire en langue seconde : les textes identitaires plurilingues. Québec français, 173, 25–27.
  3. Barré de Miniac, C. (2003). La littéracie : au-delà du mot, une notion qui ouvre un champ de recherches variées. Schweizerische Zeitschrift für Bildungswissenschaften, 25 (1), 111–123.
  4. Barré de Miniac, C. / Brissaud, C. / Rispail, M. (2004). La littératie. Conceptions théoriques et pratiques d’enseignement de la lecture-écriture. Paris : L’Harmattan.
  5. Beal, V. / Cauchi-Duval, N. / Gay, G. / Morel Journel, C. / Sala Pala, V. (2020). Saint-Étienne, ville réelle. In : V. Beal / N. Cauchi-Duval / G. Gay / C. Morel Journel / V. Sala Pala (dir.), Sociologie de Saint-Étienne, (p. 9–33), Paris : La Découverte.
  6. Berchoud, D. (2002). Le « journal d’apprentissage » : analyse et résultats d’une pratique de formation de futurs enseignants. Recherche & Formation, 39, 43–158.
  7. Blanchet, P. (2009). La réflexivité comme condition et comme objectif d’une recherche scientifique humaine et sociale. Cahiers de Sociolinguistique, 14, 145–152.
  8. Blanchet, P. (2015). Plurilinguismes et Lit(t)éracies : problématiser les enjeux interculturels, éducatifs et sociétaux. In : A. Belhadj Hacen / I. Delcambre (dir.), Littéracies et plurilinguismes. Quelles pratiques ? Quels liens ? (p. 21–35), Paris : L’Harmattan.
  9. Bretegnier, A. (2009). Sociolinguistique alter réflexive. Du rapport au terrain, à la posture du chercheur. Cahiers de sociolinguistique, 14, 27–42.
  10. Canagarajah, S. (2020). Transnational literacy autobiographies as translingual writing. London et al. : Routledge.
  11. Canut, C. (1998). Pour une analyse des productions épilinguistiques. Cahiers de praxématique, 31, 69–90.
  12. Causa, M. / Cadet, L. (2006). Devenir un enseignant réflexif, quels discours? Quels modèles? Quelles représentations?. Le Français dans le monde. Recherches et applications, 39, 69–83.
  13. Chabanne, J.-C. / Bucheton, D. (2006). Écriture réflexive, construction de la pensée et des connaissances de l’élève. In : M. Molinié / M.-F. Bishop (dir.), Autobiographie et réflexivité. Actes du colloque de Cergy-Pontoise (p. 51–68). Marseille : Ancrages éditions.
  14. Cortier, C. (2021). « Chansons ouvrières et métiers en chansons à Saint-Étienne : jalons, témoignages et représentations d’une histoire industrielle et sociale ». In : M. Rispail (dir.), Quand les chansons disent les mouvements du monde (p. 21–56). Paris : L’Harmattan.
  15. Cummins, J. (2006). Identity texts : the imaginative construction of self through multiliteracies pedagogy. In : O. García / T. Skutnabb-Kangas / M.E. Torres-Guzmán (dir.), Imagining multilingual schools languages in education and glocalization (p. 51–68). Berlin : De Gruyter.
  16. De Robillard, D. (2007). La linguistique autrement : altérité, expérienciation, réflexivité, constructivisme : en attendant que le Titanic ne coule pas, Carnets d’atelier de sociolinguistique (In siècle après le « cours » de Saussure. La Linguistique en question), 1, 81–228.
  17. De Robillard, D. (2008). Perspectives alterlinguistiques. Vol. 1 et 2. Paris : L’Harmattan.
  18. Fabre-Cols, C. (2001). Les nouveaux écrits à l’école. Nouveaux programmes, nouvelles pratiques, nouveaux savoirs. Lidil, 23.
  19. Farmer, D. / Prasad, G. (2014). Mise en récit de la mobilité chez les élèves plurilingues : portraits de langues et photos qui engagent les jeunes dans une démarche réflexive. Glottopol Revue de Sociolinguistique en ligne, 24, 80–98.
  20. Gombert, J.-E. (1990). Le développement métalinguistique. Paris : PUF.
  21. Graci, I. / Rispail, M. / Totozani, M. (2017). L’arc-en-ciel de nos langues. Jalons pour une école plurilingue. Paris : L’Harmattan.
  22. Guibert, R. (2000). L’identité énonciative : une notion pour construire la relation de soi à l’autre. Questions de recherche en éducation : action et identité, 2, 177–193.
  23. Joffrin L. (2017). Les oiseaux amphibiens, Autoportraits graphiques d’adolescent.e.s immigré.e.s à St-Étienne. Saint-Étienne : No partiran.
  24. Joffrin, L. / Latta, C. (2013). D’une vie à l’autre. Parcours migratoires d’adolescents. Saint-Étienne : Collège Claude Fauriel.
  25. Kress, G. (2019). L’apprentissage en tant que travail sémiotique : vers une pédagogie de la reconnaissance. In : V. Rivière / N. Blanc (dir.), Observer la multimodalité en situations éducatives. Circulations entre recherche et formation (p. 23–48). Lyon : Éditions de l’ENS.
  26. Lapique, V. / Totozani, M. (2017). Valorisation de la diversité linguistique dans les classes de français en France et formation à la citoyenneté: quelles articulations? Quelles perspectives?. In : C. Eid, A. Engelbert (dir.), Le français pour et par la diversité et l’éducation plurilingue et interculturelle. Français langue ardente. Actes du XIVe Congrès mondial de la FIPF 5 (p. 181–192). Liège : FIPF.
  27. Laroussi, F. / Liénard, F. (2016). Plurilinguisme, politique linguistique et éducation. Quels éclairages pour Mayotte? Rouen : Presses universitaires de Rouen et du Havre.
  28. Lüdi, G. (2004). Pour une linguistique de la compétence du locuteur plurilingue. Revue française de linguistique appliquée, 2, 125–135.
  29. Lüdi, G. / Py, B. (2003). Être bilingue. Berne : Peter Lang.
  30. Matabichi Namashunju S. (2014). Les langues nationales congolaises et le français : quelles stratégies pour un partenariat prometteur? In : M. Nglasso-Mwatha (dir.), Le français et les langues partenaires : convivialité et compétitivité (p. 411–429). Bordeaux : Presses universitaires de Bordeaux.
  31. Molinié, M. (2009). Réflexivité et culture de l’écrit. Éléments pour une conception réflexive de la littératie. Vers un paradigme réflexif? Conditions, modalités, conséquences. Cahiers de sociolinguistique, 14, 103–128.
  32. Molinié, M. / Moore, D. (2012). La littératie, une « Notion en questions » en didactique des langues (NEQ). Recherches en didactique des langues et des cultures (RDLC), 9–12.
  33. Moore, D. (2020). Plurilittératies, pratiques textuelles plurilingues et appropriation : interrogations en didactique. Bulletin VALS-ASLA, n° spécial, 35–59.
  34. Moore, D. / Castellotti, V. (2011). Dessins d’enfants, recherche qualitative, interprétation. Des poly-textes pour l’études des imaginaires du plurilinguisme. In : P. Blanchet / P. Chardenet (dir.), Guide pour la recherche en didactique des langues et des cultures. Approches contextualisées (p. 118–132). Paris : Éditions des archives contemporaines / AUF.
  35. Moore, D. / Sabatier, C. (2014), Les approches plurielles et les livres plurilingues. De nouvelles ouvertures pour l’entrée dans l’écrit en milieu multilingue et multiculturel. Nouveaux cahiers de la recherche en éducation, 17 (2), 32–66.
  36. Rispail, M. (2011). Littératie : une notion entre didactique et sociolinguistique. Enjeux sociaux et scientifiques, Forumlecture.ch, 1, 1–11.
  37. Rispail, M. (2016). Enjeux littéraciques en Océanie : entre vigilance culturelle et innovations didactiques. In : C. Colombel-Teuira, V. Fillol, S. Geneix-Rabaut (dir.), Littératies en Océanie (p. 17–45). Paris : L’Harmattan.
  38. Rispail, M. (2020). La posture littéracique : une école de modestie et d’étonnement, Forumlecture. ch, 2, 1–19.
  39. de Saint-Georges, I. (2008). La multimodalité et ses ressources pour l’enseignement – apprentissage. In : L. Filliettaz / I. de Saint-Georges / B. Duc. (dir.), « Vos mains sont intelligentes!» : interactions en formation professionnelle initiale (p. 117–158). Université de Genève : Cahiers de la Section des Sciences de l’Education.
  40. de Saint-Georges, I. / Garofalo, V. / Weyer, D. (2017). Plurilinguisme et multimodalité : les dilemmes de l’enseignant en contexte linguistiquement hétérogène. Forumlecture.ch, 1. https://www.forumlecture.ch/sysModules/obxLeseforum/Artikel/598/2017_1_de_Saint-Georges_et_al.pdf [accès : 08.10.2021].
  41. Smuk, M. (2018). Compétence de savoir-être dans l’apprentissage des langues. Glottodidattica, XLV/1, 133–146.
  42. Totozani, M. / Villa-Perez, V. [à paraitre 2022]. Migration(s) multiple(s) et répertoires sociolinguistiques en reconfiguration, Glottopol Revue de sociolinguistique, 3.
  43. Young, A. / Hélot, C. (2004). L’éducation à la citoyenneté par le biais de l’interculturel à l’école. [Paper presentation]. 7. Biennale de l’education et de la formation, Lyon : France.
  44. Villa-Perez, V. / Tomc, S. (2020). L’impensé des plurilingues en devenir en France. Pour des gestes professionnels bienveillants. In : L. Biichlé / A. Dinvaut (dir.), Mieux vivre en langues. De la maltraitance à la bientraitance linguistique (p. 165–182). Paris : L’Harmattan.
  45. Villa-Perez, V. (2019). Littéracies universitaires : quels enjeux pour la sociodidactique?. In : B. El Barkani / Z. Meksem (dir.), Plaidoyer pour la variation. Mélanges en hommage à Marielle Rispail (p. 155–172). Bruxelles : Collection Proximités – Sciences du Langage.
  46. Villa-Perez, V. (2021). Répertoire sociolinguistique, expérience biographique et parcours de plurimobilité : des notions imbriquées? Cahiers Internationaux de Sociolinguistique, 1 (19), 101–126.