Conscience et autoconscience dans l’enseignement / apprentissage d’une langue-culture : pourquoi ? quoi ? comment ?

Main Article Content

Maciej Smuk

Abstrakt

The article introduces different approaches to (self-)awareness, as presented in this issue of Glottodidactica. Its first part discusses the advantages of developing (self-)awareness – in relation to the foreign language teacher and the foreign language learner. The general concept of savoir-être competence (existential competence) is also mentioned. In the second part possible research perspectives in this area and examples of research are given. The third part lists techniques and tools which can be used to stimulate teacher and student self-awareness.

Downloads

Download data is not yet available.

Article Details

Jak cytować
Smuk, M. (2022). Conscience et autoconscience dans l’enseignement / apprentissage d’une langue-culture : pourquoi ? quoi ? comment ?. Glottodidactica. An International Journal of Applied Linguistics, 49(1), 7-14. https://doi.org/10.14746/gl.2022.49.1.01
Dział
Artykuły

Referencje

  1. Atienza, I. (2003). L’émergence de l’inconscient dans l’appropriation des langues étrangères. Éla. Études de linguistique appliquée, 3 (131), 305–328.
  2. Bouvier, B. (2003). Chinois et français : quand les habitudes culturelles d’apprentissage s’opposent. Éla. Études de linguistique appliquée, 4 (132), 399–414.
  3. Branden, N. (1994). The six pillars of self-esteem. New York : Bantam.
  4. Brewer, S.S. (2008). Rencontre avec Albert Bandura : l’homme et le scientifique. L'orientation scolaire et professionnelle, 37 (1), 29–56. DOI : https://doi.org/10.4000/osp.1596.
  5. Earley, C.P. / Ang, S. (2003). Cultural intelligence : Individual interactions across cultures. Stanford : Stanford University Press.
  6. Galisson, R. / Puren, C. (2001). La formation en questions. Paris : Clé International.
  7. Huot, D. / Schmidt, R. (1996). Conscience et activité métalinguistique. Quelques points de rencontre. Acquisition et interaction en langue étrangère, 8, 89–127.
  8. Muller, C. (2021). « Je commence à devenir plus cool » : retours d’enseignants de langue débutants sur leur imaginaire professoral. Recherches en didactique des langues et des cultures, 18 (2). http://journals.openedition.org/rdlc/9468 [accès : 10.10.2021].
  9. Narcy-Combes, J.-P. (2019). Comment la réflexion sur le transculturing conduit à repenser la compétence interculturelle. Neofilolog, 52 (2), 353–371.
  10. Peris, E.M. (2009). L’éducation pour l’autonomie : un nouveau modèle d’enseignement? In : M.-L. Lions-Olivieri / P. Liria (dir.), L’approche actionnelle dans l’enseignement des langues. Onze articles pour mieux comprendre et faire le point (p. 101–118). Barcelone : Difusión – Maison des Langues.
  11. Pogranova, S. / Brauchli, B. / Elmiger, D. (2017). Représentations sociales de la réussite d’une leçon de langue. EDL Études en Didactique des Langues, 28, 97–112.
  12. Ricœur, P. (1985). Temps et récit. T. 3. Le temps raconté. Paris : Le Seuil.
  13. Rogers, C.R. (1961). On becoming a person. A therapist’s view of psychotherapy. New York : Houghton Mifflin.
  14. Roussel, S. / Gaonac’h, D. (2017). L’apprentissage des langues. Mythes et réalités. Paris : Retz.
  15. Smuk, M. (2014). Le savoir-être de l’apprenant au service du processus d’autonomisation. Synergies Chine, 9, 41–51.
  16. Smuk, M. (2016). Od cech osobowości do kompetencji savoir-être – rozwijanie samoświadomości w nauce języków obcych [From personality traits to the savoir-être competence : the development of self-awareness in foreign language teaching / learning]. Lublin–Warszawa : Wydawnictwo Werset – Instytut Romanistyki Uniwersytetu Warszawskiego.
  17. Smuk, M. (2017). Construire son identité dans les récits autonarratifs – cas des apprenants en langue. In : D. Elmiger / I. Racine / F. Zay (dir.), Bulletin suisse de linguistique appliquée (VALS-ASLA), n˚ spécial 2017. Processus de différenciation : des pratiques langagières à leur interprétation sociale (t. 2, p. 195–204). Neuchâtel : Centre de linguistique appliquée de l’Université de Neuchâtel.
  18. Smuk, M. (2018). Compétence de savoir-être dans l’apprentissage des langues. Redéfinitions, applications, défis. Glottodidactica. An International Journal of Applied Linguistics, XLV (1), 133–146.
  19. Smuk, M. (2020). Barrières dans l’apprentissage du FLE aux yeux des étudiants polonophones. In : F. Kakoyianni-Doa et al. (dir.), Langues moins Diffusées et moins Enseignées (MoDiMEs). Langues enseignées, langues des apprenants / Less Widely Used and Less Taught Languages. Language learners’ L1s and languages taught as L2s. Bruxelles–Bern–Berlin–New York–Oxford–Wien : P.I.E. Peter Lang, 83–96.
  20. Smuk, M. (2021). Identifier et affronter les théories subjectives sur l’enseignement / apprentissage des langues, In : N. Sorba (dir.), Transmettre les langues : pourquoi et comment? Les défis pédagogiques. Louvain-la-Neuve : EME Éditions, 267–283.
  21. Starościak, K. (2016). Culture éducative et construction des représentations de l’aspect grammatical en langue étrangère : stratégies des polonophones apprenant le français en milieu formel. Neofilolog, 47 (2), 243–258.
  22. Szymankiewicz, K. (2016). Former à l’enseignement interculturel : le rôle du savoir-être et du savoir-apprendre des futurs enseignants de langue étrangère. Actas del Tercer Congreso Internacional en Lingüística Aplicada a la Enseñanza de Lenguas : En camino hacia el plurilingüismo, 260–269.
  23. Thibodeau, S. / Giguère, E. / Lefebvre, S. / Frenette, E. (2021). Estime de soi, sentiment d’autoefficacité et intention de décrocher au collégial. Revue internationale de pédagogie de l’enseignement supérieur, 37 (3). DOI : https://doi.org/10.4000/ripes.3359.